Une géante, une maman, des échecs et une comédie musicale

Découvertes du mois de novembre 2020.


1. Géante

de Jean-Christophe Deveney et Nùria Tamarit


Géante, est une bande dessinée écrite par Jean-Christophe Deveney et illustrée par Nùria Tamarit. Elle raconte le parcours initiatique de Céleste, une géante adoptée par une famille d’humains. Céleste grandis dans cette famille et voit peu à peu ses grands frères partir du cocon familial, puis un jour, c’est elle qui prend son envol vers le monde, elle y fera des rencontres, voyagera vers des pays inconnus, découvrira les injustices, la guerre, l’amitié et l’amour, un voyage merveilleux à la recherche de la liberté.


2. Ma maman est bizarre

de Camille Victorine et Anna Wanda Gogusey


Un livre pour enfant qui raconte des tranches de vie d’une maman solo, tatouée et féministe au travers des yeux de sa fille. C’est super simple, mais très efficace, très drôle et les messages transmis sont géniaux.


3. The Queen’s Gambit

Scott Frank et Allan Scott


Dans un orphelinat au milieu des années 1950, la jeune Beth Harmon âgée de 8 ans et orpheline découvre les échecs en rencontrant par hasard le gardien de l’orphelinat dans lequel elle vit. Elle développe alors une fascination pour ce jeu, s’entraîne avec le gardien et devient très rapidement une prodige des échecs.


Quelques années plus tard, Beth est adoptée par un couple en crise et quitte l’orphelinat pour s’installer avec eux dans une petite villa confortable. Elle continue à jouer aux échecs et devient au fil du temps, la plus grande joueuse d’échecs de son temps.


4. Crazy Ex-Girlfriend

de Rachel Bloom


Crazy Ex-Girlfriend, c’est l’aventure de Rebecca, qui un jour, particulièrement déprimée, croise la route de son ancien petit ami d'adolescence. Elle décide alors sur un coup de tête de quitter son boulot d’avocate dans un prestigieux cabinet de New York pour aller s’installer à West Covina où habite Josh, le fameux ex. La série aborde de nombreux sujets avec beaucoup d’intelligence et d’humour, comme le féminisme, le célibat, les critères de beautés, l’homosexualité, la sexualité, la stigmatisation des maladies mentales, le rapport au corps, la maternité, la sororité et j'en passe.

La série est composée de 4 saisons et les épisodes sont ponctués de passages musicaux tous plus géniaux et absurdes les uns que les autres. Si vous n’êtes pas sur·e d’apprécier cette série, je vous conseille d’aller voir les clips de Rachel Bloom sur sa chaîne YouTube racheldoesstuff, si vous adhérez à ces vidéos, vous aimerez la série.