Bazar #4: un scandale, un sous-marin et du paranormal

Au programme de ce Bazar n°4, un film coup de poing, un film tout doux pour cette période plombante, et une série très récente, très anglaise et paranormale.


Bombshell

De Jay Roach

Bombshell est un film tiré de faits réels liés aux accusations de harcèlement sexuel contre Roger Ailes, PDG de la chaîne de télévision américaine Fox News. Le film raconte comment en 2016, la présentatrice Gretchen Carlson, après son renvoi vas poursuivre son ancien patron pour harcèlement sexuel et briser la loi du silence au sein de la chaîne et libérer la parole d’autres femmes. Elle sera notamment suivie par la présentatrice Megyn Kelly qui elle, finit une année difficile après avoir subi des attaques déplacées de la part de Donald Trump lors des primaires républicaines.


On suit les deux présentatrices citées précédemment, et le réalisateur à fait le choix d’ajouter une troisième femme, une jeune femme ambitieuse qui contrairement au deux autres est nouvelle dans la chaîne et vas donc subir de nombreuses agressions sexuelles pour obtenir une promotion. Cette dernière représente toutes les femmes employées ayant pour but de devenir présentatrices et qui subissent les actes déplacés de la seule personne qui à le "pouvoir" de les propulser devant la caméra. Grâce à ce personnage joué par Margot Robbie, on réalise l'ampleur des dégâts que peut faire de tels actes sur une personne et les choix difficiles qui vont avec, par exemple, Kayla n'ose parler des agressions qu'elle subit à personne, de peur de perdre son travail et de ne jamais pouvoir accéder à son but, voir ne plus jamais pouvoir travailler dans le milieu de la télévision.

J’ai beaucoup aimé ce film car il parle de cette affaire du point de vue de celles qui l’ont subie, il vulgarise et explique extrêmement bien le fonctionnement de ce genre de grande chaîne de télévision (un peu à la manière des derniers films de Adam McKay).


J’étais secouée après le visionnage car le ton du film est très direct et dur. Il fait écho à des faits tellement actuels, l’éléction de Trump, le mouvement #MeeTo, les accusations et témoignages de harcèlement qui ont éclatent un peu partout... Pour toutes ces raisons, je pense que c’est un film nécessaire, qui dénonce d’une manière quasi documentaire les actes de ces hommes qui abusent de leur pouvoir en pensant être protégés et j’espère que ce film contribuera à la libération de la parole chez les personnes victimes de harcèlement.


Submarine

de Richard Ayoade


Dans un tout autre style, ce film nous raconte l'histoire de Oliver, un adolescent qui vit au Pays de Galles. Ses parents ne s'entendent plus, un ancien petit ami de sa mère déménage à côté de chez eux et aimerait sortir avec Jordana, une fille de son école, pour améliorer sa popularité.


C'est un film qui m'as beaucoup fait penser à un des premier film de Wes Anderson, Rushmore, ou à la série anglaise The End of the Fucking World dans son traitement des personnages d'adolescents cultivés et un peu blasés mais très attachants.


Les acteurs sont super, les images très belles et la musique est composée par Alex Turner, le chanteur du groupe Arctic Monkeys. Une musique toute douce, qui berce magnifiquement cette histoire. Submarine est un film apaisant, très joli et sans prétentions, qui parle de beaucoup de sujets graves avec cette simplicité et ce naturel qu’on retrouve souvent dans le cinéma Britannique.


Truth Seekers

de Nick Frost, Simon Pegg et Nat Saunders

Gus est installateur pour le plus grand fournisseur d’accès internet de Grande-Bretagne, mais il tient aussi une chaîne YouTube en tant qu’enquêteur paranormal. Le jour où il doit emmener avec lui pour un dépannage le nouveau stagiaire de la boîte, un jeune homme nommé Elton John, des événements de plus en plus étranges commencent à se manifester.


Fidèles à leur style décalé, Nick Frost et Simon Pegg, réalisent avec Truth Seekers une série hyper rafraîchissante. Leur humour absurde est toujours aussi drôle, les passages censés faire frissonner fonctionnent super bien et le duo s’est entouré, comme d’habitude, d’acteurs et d’actrices talentueux qui jouent des personnages tous plus géniaux les uns que les autres (un de mes préféré étant le rôle du père joué par Malcolm McDowell) et encore une fois les relations entre les protagonistes et entre les différentes générations qu’ils composent sont super positives.

Étant une grande fan des films de ces deux réalisateurs, j’étais très curieuse de voir ce que leur style donnerait avec le format série... Et c’est un format qu’ils maîtrisent parfaitement, les épisodes sont hyper efficaces, il s’y passe milles choses et les retournements de situations sont toujours inattendus. C’est une série qui se consomme très très rapidement, difficile de s’arrêter, surtout quand les épisodes durent entre 20 et 30 minutes.

Truth Seekers c’est une série vraiment top, sans prétentions, très actuelle, une belle petite surprise!


©www.vulpovulpo.com